Pour une éducation bienveillante

enfant peluche

« Quand on s’est senti aimé dans son enfance, cela donne pour plus tard une formidable estime de soi. » Gilles Azzopardi

Il ne suffit pas d’aimer son enfant, il est nécessaire de le lui montrer, de le lui dire :

  • en le regardant avec bienveillance,
  • en l’encourageant à recommencer, surtout quand il a échoué, que ce soit lors de ses premiers pas ou apprentissages scolaires,
  • en le félicitant quand il réussit, même si cela semble encore perfectible aux yeux d’un adulte,
  • en évitant de le comparer aux autres, frères, sœurs, camarades…
  • en partageant verbalement avec lui ce que nous aimons faire avec lui,
  • en le câlinant : les câlins apaisent et permettent au cerveau de continuer à se développer,
  • en écoutant ses émotions sans les dédramatiser : un enfant ne peut pas avoir une attitude mâture face aux émotions qui le submergent, son cerveau est en construction jusqu’à 16-17 ans, voire jusqu’à 20 ans,
  • en partant du principe qu’un enfant peut également savoir ce qui est bon pour lui,
  • en posant un cadre sécurisant et non limitant : développer la coopération et l’autonomie.
  • en acceptant ses propres erreurs et en les verbalisant : une maman ou un papa, ce n’est pas parfait et c’est tant mieux !!

Laetitia FERRARI

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s