Les essentiels cycle3 : Memo grammaire

Pour clore les apprentissages de la grammaire en cycle3, j’ai créé un outil visuel, synthétique, facile à manipuler qui réunit les ESSENTIELS : le MEMO GRAMMAIRE.

memo grammaire cycle3

Pour les initiés à la pédagogie Montessori, vous retrouverez les symboles de grammaire, que j’ai, pour ma part, utilisés au cours de l’atelier dictée, séance hebdomadaire avec notamment dictée de phrase, recherche des classes grammaticales, accords et fonctions. Ce dispositif pédagogique permet la REACTIVATION régulière et expansée des notions.

Belle satisfaction pour les élèves de 6e, de constater qu’en fin de cycle3, ils ont appris tout ce qui est répertorié dans leur MEMO GRAMMAIRE.

L’idéal (?) aurait peut-être été que les élèves conçoivent ce mémo eux-mêmes. Mais je craignais plusieurs écueils :
– les erreurs
– le manque de soin
– le manque de temps

En une séance, les élèves ont découpé et colorié la photocopie A3 selon le modèle affiché au TNi. Ils ont terminé les finitions chez eux : plastifier et attacher les cercles.

Voici les supports pour reproduire les MEMO GRAMMAIRE avec vos classes :
Memo grammaire à colorier
Mémo grammaire colorié
Memo grammaire découpé

Je voulais me lancer dans le MEMO GRAMMAIRE cycle4 mais je suis un peu découragée par le nombre d’informations à trier. A moi pour le moment de définir LES ESSENTIELS pour que le futur MEMO cycle4 soit lui-même un outil efficace.

Laetitia Ferrari

 

 

Neurosciences et Outils

Pour enseigner nous avons besoin d’outils. Mais lesquels choisir parmi la multitude à disposition ? Quels sont ceux qui présentent un réel intérêt cognitif ? Voici une synthèse de mes outils enrichie d’apports proposés par le Fun-MOOC « apprendre et enseigner avec les sciences cognitives ».

OUTILS pour apprendre et enseigner

Format PDF : OUTILS_pour_apprendre_et_enseigner

Cette liste n’est pas exhaustive mais elle a fait ses preuves. C’est donc une valeur sûre pour débuter en neurosciences cognitives.

Laetitia FERRARI

Quelques neuromythes sur la mémoire

A la suite du FUN-MOOC « apprendre et enseigner avec les sciences cognitives » j’ai synthétisé sous forme de carte mentale les principales croyances sur la mémoire et proposé une réponse scientifiquement pertinente à chacune d’elles.

NEUROMYTHES sur la mémoire

En format PDF : NEUROMYTHES_sur_la_mémoire

Laetitia FERRARI

Stratégies d’apprentissage efficaces

D’après ma lecture du livre Mets-toi ça dans la tête ! Les stratégies d’apprentissage à la lumière des sciences cognitives, de P.C. Brown, L. Roediger et M.A. McDaniel, éditions markus haller, 2016, j’ai créé une fiche-outil récapitulative et simplifiée pour aider les élèves à adopter de bonnes habitudes dans leurs apprentissages. Elle est loin de reprendre toutes les pistes analysées et confirmées par les auteurs.

scan0014

memorisation-a-long-terme

L’apprentissage par coeur reste incontournable pour :
– les tables de multiplication, théorèmes, formules…
– la conjugaison
– le lexique en Langues Vivantes
– les poésies…

Que l’apprentissage se fasse par coeur ou non, il est nécessaire que l’élève intègre le fait qu’apprendre demande des efforts réguliers et constants. Il a besoin d’être encouragé en ce sens pour que son investissement ne soit pas vain.

Bien entendu, cette fiche a besoin d’être complétée par l’utilisation d’autres outils (cartes mentales, flashcards, stratégies de compréhension de texte… cf. Neurosciences et Outils).

Laetitia Ferrari

Les 8 Intelligences Multiples : neuromythe ?

Dans cette infographie j’ai énuméré les différentes « Intelligences » découvertes par Howard Gardner et en ai donné certains prolongements.

intelligences-multiples

Howard Gardner en parle lui-même dans cette vidéo à l’attention des parents :

 

Et récemment Bruno Hourst a présenté les Intelligences Multiples dans un TEDx :

Tous les deux explicitent cette approche des 8 « intelligences ». D’une part, la grande avancée de cette théorie permet d’intégrer que la notion de QI axé uniquement sur le verbal et la logique a été une étape intermédiaire pour « mesurer » l’intelligence mais n’est pas une fin en soi. D’autre part, elle permet de bousculer les approches pédagogiques en lui apportant une dimension plus humaniste et bienveillante.

En revanche, le terme « intelligences » est inapproprié. Il faudrait lui préférer « Talents » / « Forces » / « Capacités ». Ces différentes intelligences ne fonctionnent pas indépendamment les unes des autres mais s’enchevêtrent. L’approche d’Howard Gardner reste intéressante pour faire passer le message qu’il existe de multiples façons de se montrer capable, doué ou talentueux. Mais selon les neurosciences, les 8 intelligences d’Howard Gardner relèvent des neuromythes, par utilisation abusive du terme « intelligence ».

Nicolas Gauvrit explicite le terme « intelligence » dans la vidéo suivante :

http://www.scepticisme-scientifique.com/episode-329-les-intelligences-multiples-de-gardner-nicolas-gauvrit/

Voici un autre lien qui infirme la notion d’ « Intelligences Multiples » :

http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/education/comprendre-le-cerveau-naissance-d-une-science-de-l-apprentissage_9789264029156-fr#.WQn0cHogkbs#page4

En conclusion, la théorie des Intelligences Multiples est une approche davantage humaniste que scientifiquement prouvée (cf. neurosciences cognitives).

Laetitia FERRARI