Atelier « conférence »

L’Atelier conférence associe le questionnement, la synthèse et la dynamique des 10 mn.

  1. En début de séquence, je mets en place une phase de questionnement. Les élèves réfléchissent aux questions qu’ils pourraient se poser sur le thème que nous allons aborder, les écrivent d’abord sur leur cahier, puis, à tour de rôle, en choisissent une qu’ils vont noter sur le panneau affiché sur le mur de la classe. Aucune question ne doit apparaître deux fois : à eux de puiser dans leur liste de questions ou à en trouver d’autres pour compléter le panneau. Il est nécessaire de rappeler qu’une phrase interrogative commence par une majuscule et se termine par un ? Ici un exemple d’affichage en cours d’écriture (le correcteur d’orthographe n’était pas encore passé !)

questionnement

2. En fin de séquence, en guise de bilan des acquis, j’organise une séance dédiée aux réponses à ce questionnement, en appliquant la règle des 10 mn :
Matériel :
– micro factice ( (j’ai recyclé un vieux micro MonsterHigh qui appartenait à une de mes filles)
– timer
– cahier d’élèves
– panneau de lancement de séquence

Organisation :
5-7mn (tout dépend du niveau de la classe, cycle 3, cycle 4, lycée…) d’échanges oraux sans prise de note.
– 2-3 mn de restitution individuelle à l’écrit sous forme libre : texte, schéma, nuage de mots…
– Plusieurs élèves nommés « animateur » garants du micro pour la partie orale se succèdent (alternance fille/garçon pour la parité, ils y tiennent !) toutes les 10 mn.

Déroulé :
1) Je choisis un animateur et lui confie le micro.
2) Je lance le timer pour 7 mn.
3) Je choisis une question sur le panneau et la lis à haute voix.
4) L’animateur donne le micro à tour de rôle aux élèves qui souhaitent apporter réponse. L’élève doit s’appuyer sur les connaissances apprises en classe ou sur les siennes. Les informations ne peuvent pas être répétées mais elles peuvent être complétées ou corrigées, voire contredites  si argumentées.
5) Quand les réponses à la question sont épuisées, je passe à une autre question du panneau, ainsi de suite jusqu’à ce que le timer indique la fin des 7 mn.
6) Je lance le timer pour 3 mn. Pendant ce temps imparti, tous les élèves, même l’animateur, reformulent avec leurs propres mots ce qu’ils ont entendu, sous la forme qui leur convient le mieux : texte, schéma, nuage de mots, dessins, sketchnote… Ils peuvent me demander de répéter les questions traitées.
7) Au bout des 3 mn, je choisis un nouvel animateur et on repart pour un tour jusqu’à la fin du cours. Certaines questions resteront en suspens, volontairement : on ne peut pas répondre à tout.
8) Parfois, en fin de séance, je consacre 10 mn à la relecture collaborative : par groupe, les élèves s’échangent leur cahier et complètent les informations manquantes.

Visée pédagogique/éducative :
– Réactiver ses connaissances.
– Gérer sa frustration : toutes les questions ne sont pas traitées et c’est le micro qui donne le droit de parole.
– Focaliser son attention oralement en un temps donné qui convient aux élèves atteints de TDA/H.
– Restituer a posterio ce qui a été entendu.
– S’initier à  la prise de note.
– Choisir la forme de sa trace écrite : texte, schéma… adapté aux DYS.
– Jouer le rôle d’animateur impartial en distribuant la parole à tous de façon équitable, sans pouvoir prendre soi-même la parole. (adapté au TDA/H)
– Travailler en collaboration.

Retrouvez également la règle des 10 mn en formation :
La règle des 10 mn
Les jeux-conférence de Thiagi

Laetitia Ferrari

 

 

Publicités

Les essentiels cycle3 : Memo grammaire

Pour clore les apprentissages de la grammaire en cycle3, j’ai créé un outil visuel, synthétique, facile à manipuler qui réunit les ESSENTIELS : le MEMO GRAMMAIRE.

memo grammaire cycle3

Pour les initiés à la pédagogie Montessori, vous retrouverez les symboles de grammaire, que j’ai, pour ma part, utilisés au cours de l’atelier dictée, séance hebdomadaire avec notamment dictée de phrase, recherche des classes grammaticales, accords et fonctions. Ce dispositif pédagogique permet la REACTIVATION régulière et expansée des notions.

Belle satisfaction pour les élèves de 6e, de constater qu’en fin de cycle3, ils ont appris tout ce qui est répertorié dans leur MEMO GRAMMAIRE.

L’idéal (?) aurait peut-être été que les élèves conçoivent ce mémo eux-mêmes. Mais je craignais plusieurs écueils :
– les erreurs
– le manque de soin
– le manque de temps

En une séance, les élèves ont découpé et colorié la photocopie A3 selon le modèle affiché au TNi. Ils ont terminé les finitions chez eux : plastifier et attacher les cercles.

Voici les supports pour reproduire les MEMO GRAMMAIRE avec vos classes :
Memo grammaire à colorier
Mémo grammaire colorié
Memo grammaire découpé

Je voulais me lancer dans le MEMO GRAMMAIRE cycle4 mais je suis un peu découragée par le nombre d’informations à trier. A moi pour le moment de définir LES ESSENTIELS pour que le futur MEMO cycle4 soit lui-même un outil efficace.

Laetitia Ferrari